Avenir de la Communauté

Les sœurs Bénédictines du monastère La Font Saint-Joseph, affrontées au réalisme de leur situation d’avenir, à court terme et à long terme, sont en voie de départ, chacune en direction d’un monastère d’accueil, d’ici la fin de l’année 2018.

Elles seront alors remplacées par une autre Communauté religieuse (non encore précisée) qui prendra le relais de la prière et de l’accueil des pèlerins en ce lieu béni du Bessillon.

Tout accueil pour un séjour de retraite est donc supprimé, jusqu’à l’arrivée de cette autre Communauté qui en favorisera, ou non, la reprise, selon ses propres modalités.

En attendant, toute personne désireuse de faire une halte spirituelle auprès de saint Joseph peut s’adresser, pour son hébergement, au Foyer de la Sainte Famille à Notre-Dame de Grâces, dans les gîtes et chambres d’hôtes à Cotignac, notamment La Source Saint-Martin.

La Communauté bénédictine
de Saint-Joseph du Bessillon
Juin 2018

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Avenir de la Communauté »

  1. Que cette nouvelle me rend triste! Lorsque j’invoque st Joseph, je pense au Bessillon et à la communauté.
    Mes prières vont aller vers les soeurs, pour leur nouvelle vie, elles ont si souvent prié pour notre famille.
    Je confierai aussi cette intention à notre fille Claire qui a gardé un lien spirituel avec la communauté.
    En union de prières,

    Françoise Lasser

    J'aime

  2. Très touchée par cette dissolution d’une Communauté à laquelle j’étais très attachée, je remercie chacune des soeurs pour leur soutien à chaque fois que je leur ai demandé de l’aide. Mes prières les accompagneront à leur tour. Que Dieu les garde !

    J'aime

  3. Bon courage à toutes les sœurs du monastèr et mère pour beaucoup d’entre nous.
    Et j’imagine dans la souffrance pour chacune à leur d’une séparation d’une famille où elles ont vécu est aimé

    J'aime

  4. Est vraiment en communion dans la prière, (même si je suis moins experte qu’elles) ;
    Mère Véronique peut intercéder pour vous toutes dans le ciel (Et sûrement tant d’autres)

    J'aime

  5. Encore un lieu dépouillé.
    Ces « anciens » ordres monastiques sont essentiels dans un diocèse, surtout celui de Fréjus-Toulon…
    Ce n’est peut-être pas « fun » ou pas « kiffant », voire pas rentable, d’avoir des sœurs (âgées pour la plupart) derrières des grilles qui prient nuit et jour dans le silence pour nos âmes.
    Je ne dénigre pas les jeunes communautés, nous en avons aussi besoin.
    Mais, pour moi, ce lieu ne sera plus le même sans nos sœurs bénédictin

    J'aime

  6. Je suis bien d’accord avec vous.
    Je trouve honteux d’avoir fait partir ces Bénédictines soit disant pas assez nombreuses (8 ou 9) et certes vieillissantes pour faire venir une communauté très respectable mais encore moins nombreuse (elles sont 6!).. quelle absurdité!! Et quel manque de charité quand on sait que certaines Bénédictines ont été envoyées dans des EHPAD.. Leur âge justifiait justement qu’elles restent là où elles avaient œuvré et prié depuis tant d’années.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s